accepter de recevoir

il y a autant de générosité à recevoir qu'à donner.     J.Green

cette semaine je me suis beaucoup ajustée dans mon mouvement du donner-recevoir-donner-recevoir et tu sais quoi? bien que ce soit pour moi le B.A.BA de l'épanouissement personnel, un échange énergétique dont je suis consciente depuis longtemps, force me fut de constater que pour moi c'est un oignon vraiment trèèèèèès gros. Il me semblait l'avoir déjà bien épluché et prêt à l'emploi depuis un moment... eh bien que nenni, outre les diverses couches, je ne m'étais jamais occupée d'enlever le germe qui le rend indigeste : donner ET recevoir inconditionnellement.

Pour beaucoup d'entre nous "accepter de recevoir" est bien plus difficile que de "donner inconditionnellement"; nous avons appris à croire que de recevoir c'est "prendre", "ôter quelque chose à l'autre" et qu'avant d'accueillir le don, il nous "faut" donner à notre tour. Si nous sommes très à l'aise avec le don à l'autre, c'est souvent loin d'être inconditionnel; quelque part nous nous attendons à un retour naturel de "tout ce que j'ai fait, donné, accepté" pour cet autre.

Lorsque nous sommes très coincées dans le recevoir, nous n'osons souvent même pas demander et lorsqu'enfin nous le faisons, c'est plein d'attentes; pour une fois que je demande un service, un cadeau, un quelque chose, l'autre peut bien me le donner... je ne demande jamaiiiiiiis rien.
Demander sans attentes, c'est tout un ajustement à implémenter dans sa vie et ça c'est tout un ART.

Comment pouvons nous espérer manifester, donc créer, la vie dont nous rêvons si nous sommes incapables de laisser circuler l'énergie en nous sans retenir ou gaspiller quoique ce soit?

Notre mère nous a donné la vie, d'accord, mais l'avons nous pleinement reçue? ou croyons nous encore lui devoir ou exiger d'elle autre chose (condition)? notre naissance en soit nous suffit-elle?

La mise au monde d'un être humain c'est déjà une mise au monde d'une oeuvre d'art; tu t'imagines tout ce qu'il a fallu comme énergie et échanges pour parvenir à manifester ce corps que tu habites?
Là aussi nous râlons, nous refusons le corps qui nous a été donné en portant notre attention sur ses imperfections, ses "défauts", son vieillissement et sa mortalité. Et pourtant, à chaque instant, notre organisme est une méga machine artistique, qui créée sans cesse de nouvelles cellules, transforme des énergies, des matières, nous protège comme il peut dans un environnement plein d'éléments nocifs pour lui... pourquoi? pour que nous puissions y accueillir l'énegie de notre âme en lien avec l'âme du monde, pour que nous aussi nous puissions faire la différence, en tant que cellule humaine dans ce corps gigantesque qu'est l'Humanité en lien avec l'Univers tout entier.

Dans ce corps, si parfait avec ses imperfections, nous laissons circuler de manière souvent inconsciente des tas de parasites : des pensées destructrices, des croyances néfastes, des besoins compulsifs. Nous projetons sur l'autre toutes nos attentes sans réaliser que c'est un simple miroir de nos propres attentes envers nous-même. C'est quand même tout sauf inconditionnel, ne trouves tu pas?

Et si nos conditions viennent justement de nos conditionnement acquis dans notre vulnérabilité dès la naissance?  dans notre dépendance de nouveau-né, de nourrisson et de jeune enfant nous avons toutes été conditionnées, oui c'est vrai, cependant nous avons le choix aujourd'hui de vivre pleinement notre création pour aller vers un futur dans lequel nous nous épanouissons, dans lequel nous partons en quête d'un elixir vital pour notre âme, que nous ramènerons pour la partager avec la collectivité. Trouver cela demande un retour au sources, à notre état de tout tout petit enfant, vulnérable, prêt à recevoir ET à donner, mais cette fois-ci avec notre puissance, notre canalisation consciente et autonome des énergies à dispositon.

Etre vulnérable et puissante en même temps, c'est cesser de projeter nos frustrations, nos attentes et notre besoin de contrôle, sur l'autre et de refuser le retour du miroir; l'autre me montre toujours de manière fidèle là où j'en suis et ce que je projete sur lui. Mon amie Martine Delfos, une psychologue hors pair, professeur émerite et écrivain de nombreux  ouvrages, m'a dit un jour lorsque nous parlions de la colère "Annette, la colère envers l'autre ce n'est rien d'autre que la colère envers soi-même"... j'ai mis du temps à intégrer ce qu'elle me disait, c'était incompréhensible, je me disais "c'est l'autre qui est le détonnateur de ma colère, je ne suis pas en colère contre moi, mais contre lui". En consultations j'entends souvent "mais c'est pas parce que l'autre est un manipulateur que moi je suis manipulatrice, je ne comprends pas votre histoire de miroir".

Et pourtant, pour celles qui, au jour le jour, se regardent dans le miroir de ce que la vie leur renvoie, leur propre image apparait de plus en plus clairement. Au début, souvent, nous jugeons beaucoup ce que nous voyons et tentons de les fuir ou de les cacher. Accepter d'accueillir nos ombres, nos dragons, nos "méchantes belle-mères" ou vilaines sorcières, puis réajuster les mouvements émotionnels qu'elles réveillent à l'intérieur de nous-mêmes, en les recevant entièrement sans conditions, c'est se donner les moyens de créer sans limites.

Tant que quelque part il te reste une croyance du genre "je ne suis pas une femme extraordinaire", "je mérite autre chose", "je suis moins ... que ma copine X", "je suis plus... que cette horrible Y", "je suis trop grosse, pas assez jolie, trop... , pas assez..." etc etc etc  il subsiste un déséquilibre entre ton donner et ton recevoir,  qui partent de manques et de trop pleins. Ces croyances génèrent un tas d'émotions qui à leur tour génèrent un tas de comportements qui ne sont pas ton TOI authentique. Ton toi authentique c'est Etre Multidimensionnelle et être un canal le plus aligné possible entre les diverses dimensions qui te composent et dont tu fais toi-même à ton tour partie. En t'ajustant intérieurement, instant après instant avec ce qui t'es renvoyé par le miroir, tu prends les rennes de ta vie en main et tu accueilles ou tu te donnes les moyens, les outils, pour créer, manifester les rêves de ton âme.

Vivre au présent prend alors une toute autre dimension : celle d'un présent comme cadeau que je reçois et que je donne inconditionnellement.

Et toi? as tu déjà bien étudié ta manière de donner et de recevoir? te semble t il que tu dois donner sans limites? as tu de la peine à recevoir? est ce que tu prends ce qu'on te donne? est ce que tu as assez avec ce que tu as ou aimerais tu plus ou moins de quelque chose? est ce que tu aimes ce que tu reçois? acceptes tu facilement les cadeaux sans dire "oh il ne fallait pas"? t'attends tu as un Merci quand tu donnes quelque chose? te rends tu indispensable en te mettant à disposition même lorsque l'autre ne te le demande pas? réponds tu aux besoins de l'autre avant tes propres besoins? reproches tu parfois aux autres de "tout faire pour eux" et d'être "mal récompensée"? et dans tes demandes, acceptes tu facilement que l'autre puisse te dire "non"?

reçois mes salutations cordiales 🙂
Annette

 

Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *