je détox et toi?

nettoyer une maison pleine d'enfants est aussi efficace que de dégager une allée à la pelle pendant une tempête de neige. Phyllis Diller

ça y est, j'en suis à mon jour cinq d'une cure détox que je profite de faire durant trente jours. Eh oui, trente jours de détoxination et détoxication afin de faire un geste en direction de mon corps, ce véhicule merveilleux qui trimbale mon âme sur le chemin de l'expérience terrestre. Je fais des smoothies verts, je mange des soupes, de bon petits plats équilibrés, je veille à consommer mes oméga ainsi que d'autres suppléments et j'abandonne mon carré de chocolat, mes pensées toxiques, mes relations empoisonnées, ainsi que mes "faiblesses" passagères, le temps de cette cure... ou peut-être bien pour toujours cette fois-ci?

J'ignore toi, mais moi j'aime vraiment mon corps; tous les jours je pense à remercier mon coeur de battre au rythme de la vie, à envoyer de l'amour à mes organes pour toute l'énergie dont je profite et à "parler à mes cellules" avant d'aller me coucher. 

Cela fait des années que je respecte son rythme au mieux, que je m'alimente en respectant ses besoins fondamentaux et naturels, que j'évite de lui imposer des comportements nocifs et les dépendances de type "chocolat", "cigarette", "alcool", "café" ou autres béquilles nécessaires à mon "équilibre" sont classées dans le fichier "passé".

C'est un processus de lâcher petit à petit ses autodestructions, conscientes ou inconscientes; pour moi c'est un "boulot" au quotidien. Oui, on a vite fait de se faire violence "pour bien faire" ou "parce que c'est bien pour la santé" ou "parce que cette fois ci c'est la bonne" lors de notre Xième tentatve pour "enfin vivre sainement".

Est ce sain de se faire violence pour un idéal? je trouve que non. Est ce sain de se lancer avec détermination sur le chemin de la détox à tous niveaux? je trouve que oui. Les violences vécues durant les cures de désintoxaction quelles qu'elles soient, sont la résultante d'une "guerre" qui se passe entre moi et des substances néfastes. Je peux avoir l'impression de ME faire violence lorsque j'affronte une habitude, mais c'est bien plus une promotion de mon être vers plus de liberté : physique, mentale, émotionnelle, spirituelle... multidimensionnelle.

Alors bon, c'est quoi ce truc de la détox qu'on nous balance à chaque printemps? eh bien, c'est une petite graine qu'on te propose de planter dans ta conscience, afin que tu te souviennes que cet organisme fait de milliers de micro organismes vivants est quelque chose dont tu peux prendre soin. Que tu as de l'influence sur le bon fonctionnement de ton corps, malgré les limitations dont il souffre par moments. Que tu peux décider de le mettre un peu au repos, de le nourrir respectueusement, de le choyer comme quelque chose de très précieux et de cesser de lui imposer tes dysfonctionnements au moins le temps d'une détox. Et quand bien même tu es sur ce chemin depuis longtemps, l'encrassement se fait petit à petit malgré toi, car la "pollution" est présente un peu partout : dans l'air que nous respirons jusque dans les aliments que nous consommons, tout cela en passant par la case de nos pensées toxiques.

L'état d'intoxination est naturel, il fait partie du processus naturel de transformation dans le corps : je mange, je digère... il y a combustion et élimination. En gros, c'est aussi simple que cela. Bien sûr, si je mange plus que ce dont j'ai besoin, je génère des déchets et des résidus issus des métabolismes naturels de mon corps, qui vont gentillement encrasser ce dernier. Souvent je mange plus tout simplement parce que les aliments que je consomme se sont appauvris et qu'il m'en faut donc plus pour couvrir mes besoins en oligo-éléments, minéraux, vitamines. C'est pourquoi une "bonne détox" s'occupe aussi de supplémenter l'organisme de ces éléments vitaux. Je peux aussi souffrir d'intoxination lorque je me sous-alimente pour des raisons diverses; là aussi une "bonne détox" me sera utile. Tu as donc une influence à ce niveau là, même si l'état en lui-même est naturel.

L'état d'intoxication, lui,  est tout sauf naturel; un truc extérieur au corps y a pénétré et ne devrait tout simplement pas s'y trouver. Ce sont toutes les substances étrangères au bon fonctionnement de l'organisme et qui agissent comme un poison sur lui. Cet extérieur, qu'il soit alimentaire, énergétique, émotionnel, de l'ordre des pensées ou encore dans d'autres dimensions de notre être, devient toxique; au lieu de promouvoir notre santé et notre bien-être à tous niveaux, il vient le polluer pour l'entrainer plus vite vers un état morbide, voire la mort. Tu as une grande influence à ce niveau là car, même si c'est parfois très difficile, les rennes c'est toi qui les tiens. 

A partir du moment où tu acceptes le processus en y apportant les changements nécessaires avec détermination, il n'en reste pas moins que la pollution est telle et les aliments appauvris suffisamment, pour qu'une détox de printemps soit un "must do"... rien d'obligatoire dans le "must", mais plutôt là aussi une détermination à promouvoir et à agir là où je peux.

Là où j'ai le pouvoir d'agir, je profite de le faire et toi?
J'accepte le fait que je puisse abandonner en chemin, le fait que cela génère des tensions en moi, le fait que je suis faible parfois... cependant, de cure en cure, d'année en année, c'est une habitude qui s'installe : je deviens de plus en plus gentille et aimante envers toutes les dimensions de mon être. Je fais de plus en plus preuve de bienveillance à mon égard, en acceptant d'être, de vivre, les processus de transformation avec leur hauts et leur bas, plutôt que de me juger incapable, nulle, faible ou tout autre qualificatif déstructeur. 

Je me détox et toi? c'est tout un programme, un processus, qui commence un jour en direction de l'inconnu : une terre de liberté et de force intérieure, peu importent les circonstances extérieures aussi toxiques soient-elles.

Te sens tu l'âme d'une aventurière en quête de mieux être et de liberté intérieure? alors bienvenue dans la communauté des "détoxeuses" à tous niveaux 🙂
Où te situes tu toi dans tes prises de conscience alimentaires? comment gères tu ce qui t'empoisonne la vie? que fais tu des éléments toxiques de ton environnement? prends tu le temps de faire des cures détox régulièrement (alimentaires, environnementales, relationnelles)? où en es tu avec tes dépendances (alcool, sexe, cigarette, café, médicaments ou autres drogues plus ou moins cachées)?

Eh oui, tous les printemps, nous sommes une "floppée" à te proposer de profiter des bienfaits de la détox; si tu veux en savoir plus sur l'accompagnement que je peux te proposer (en individuel ou en groupe) sur le chemin de ta dépollution personnalisée, envoie moi un message et j'en parle volontiers avec toi ... printemps, été, automne, hiver... à chaque saison SA détox.

A ton processus de nettoyage
cordialement,
Annette

1 thought on “je détox et toi?”

  1. Oui, je pratique les cures de détox depuis de nombreuses années, jeunes restrictifs ou cures plus soft suivant besoin et saison ! En plus d’une alimentation normalisée , alternant des périodes de végétarienne , crudivore,ou plus flexibles mais toujours bio … Les cures de détox sont plus maintenant des périodes d’introspection …adepte des médecines alternatives pour toutes les pathologies du corps ,la détoxination porte sur les pollutions environnementales inévitables …même si le corps est en détox permanente … Ayant rejeté la médecine allopathique et quelques interventions chirurgicales soit disant « inévitables  » par le passé , je puis affirmer que devenir partisan de sa santé est plus que profitable et que le jeûne contribue à éloigner le plus grand ennemi qui est « la peur » en faisant confiance à son corps ! Je me souviens de ma stupéfaction il y a une vingtaine d’année de me sentir en pleine forme après un jeune de 10 jours, et le rapport différent qui s’installe avec la nourriture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *