le grand miroir

comment pouvez vous manquer d'énergie? vous êtes faits d'énergie. M.E. Hefti

la première fois que j'ai rencontré Maurice, c'était au Café Latino à Nyon où il animait tous les jeudis soirs ses soirées "azteca", avant d'aller parler à la radio.

J'avais trouvé son flyer par terre, un cercle coloré représentant le calendrier solaire aztèque et "quelque chose" m'a parlé dans le texte. Jamais de ma vie jusqu'à lors j'avais ramassé un papier, juste comme ça en passant. C'était une période de ma vie où tout allait super bien; un mari merveilleux, des enfants en bonne santé, le chien, la nouvelle maison magnifique faite sur mesure au gré de mes envies et prises de consciences écologiques, le cabinet de thérapies dans la maison et la liberté d'être mère au foyer sans devoir aller travailler... bref, la vie dont beaucoup rêvent, moi y compris je te rassure.

Seulement voilà, le jour de mes 33 ans, dans cette belle maison, j'ai eu une vision : des "êtres" me tendaient une banderolle où il était écrit "ta vie va changer" et ma mère, qui transmet l'énergie intuitive de sa lignée maternelle, m'offrait le CD "a new day has come" de Céline Dion.

A l'époque, il y a donc bientôt 13 ans, j'étais peu consciente des signes de l'univers; disons que je les captais et les validais après coup avec un émerveillement du genre "ah mais c'est diiiiiiingue, j'aurais pu le savoiiiiiiir, car à tel et tel moment il y s'est passé ceci ou celà". Tu vois ce que je veux dire? je suis sûre que cela t'es aussi arrivé dans ta vie.

Les signes ont commencé à débouler dans ma vie à grande vitesse dès la semaine suivante de manière de plus en plus insistants, à tel point que j'ai fait des choses que d'autres jugeaient complètement aberrantes. J'ai par exemple entendu qu'il me fallait acheter un billet pour le Brésil pour aller voir le guérrisseur Joao de Deus, et je l'ai fait 6 mois avant mon départ... j'ai su seulement trois jours avant mon départ, pour quoi et pour qui je devais me rendre là bas.
Disons que ma vie commençait déjà à changer, mais je ne le savais pas encore; d'aberrations en aberrations tout se remodelait au fur et à mesure de mes prises de conscience. Le divorce, la vente de la maison, les multiples déménagements, les voyages, les rencontres irrationnelles ont donné un grand coup de pied dans ma vie d'alors.

Dans ces signes qui arrivaient, le fameux flyer de Maurice en fut un; je me suis rendue à la soirée et l'histoire mérite un détour.

Me voici donc assise là, à côté d'une dame retraitée et de son mari, parmis une trentaine d'habitués de ces soirées. On nous servait des tapas pendant que Maurice tenait son speech à propos de ses "voyages"; il parlait de chiffres, d'animaux, de matières et d'éléments et franchement JE N'AI RIEN COMPRIS A SON CHARABIA; il aurait pu parler en chinois c'était à peu près la même chose.

POURTANT QUELQUE CHOSE EN  MOI M'A DONNE RENDEZ VOUS pous le jeudi suivant et le jeudi suivant et le jeudi suivant... et franchement j'avais beau prendre des notes, les relire, étudier mentalement les infos reçues, cela restait complètement hors de mon champ de compréhension. C'était une sacrée organisation pour pouvoir être à ces soirées, car j'avais trois enfants en bas âge et presque une heure de route à faire, mais j'y allais parce que je sentais que "quelque part" ça me faisait du bien, que ça me reconnectait à "quelque chose" de vague "quelque part" en moi et j'avais la chance que la dame et son mari me gardaient une place au chaud à côté d'eux à chaque fois. C'était bon, j'y comprenais rien, mais je m'y sentais vibrante et bien.

Un jeudi soir, la dame me dit "dites, avez vous déjà fait un voyage avec Maurice?" je réponds "non, jamais, mais j'ai vu qu'il organise un voyage au Guatémala bientôt et vous?". La dame est partie dans un rire joyeux en me répondant "mais non, pas ce genre de voyages, les voyages à son cabinet de Genève, c'est inexplicable mais c'est super, vous devriez y aller". Et c'est ce que je fis.

Un jour me voilà donc prête à partir en "voyage" chez Maurice. Je m'installe dans le fauteuil et après m'avoir donné mon thème aztèque, il me demande "qu'est ce que vous déposez?" euuuuuuh halllooooooo, mais qu'est ce qu'il me demande là? force est de constater que de fil en aiguille, je me retrouve à "voyager" dans des matières, des sons, des respirations, des textures et TOUT CELA EN MOI. C'est ainsi que mon plexus était un tuyau vide, mais qu'en fait ce vide était plein de boue tiède qui s'est mise à onduler et que dans cette ondulation j'ai entendu clairement une complainte, des cris d'oiseaux, dont le son bloquait ma respiration et nouait ma gorge... bref, j'ai voyagé à l'intérieur de moi, traversant des abîmes, des états émotionnels intenses, des vides et des pleins, ainsi que des matières lourdes qui se transformaient en bulles légères volant dans les airs.

Maurice, à l'époque, était extrêmement sévère et ferme; dès que le mental essayait de me jouer des tours, il me ramenait dans mes résistances en m'inspirant à les traverser plutôt que de leur résister; à tel point qu'au bout de la troisième séance, je le déclarais complètement fou et que jamais plus je n'y retournerais. Ce fut sans compter sur les changements tangibles qui se manifestaient sous mes yeux dès lors; je compris intérieurement le pouvoir immense des mouvements d'énergie et ce qu'ils peuvent créer au niveau du monde manifesté. J'ai fait plus d'une centaine de voyages chez lui et bien plus encore seule chez moi, ce fut le début de l'intégration de ce que Maurice appelle "l'effet miroir".

Toutes les circonstances, les situations, les événements de nos vies, sont un immense miroir; ils réfléchissent parfaitement notre état d'ETRE. Toutes ces choses qui nous semblent venir de l'extérieur, sont en fait un rebondissement de quelque chose qui tente de venir à notre conscience. Ce qui est confus nous est réfléchi immédiatement par cet extérieur; nous avons le libre arbitre de regarder dans le miroir ou non, de fermer les yeux ou de les ouvrir pour voir ce qui se trame dans la toile énergétique de nos existences.

Nous sommes des états vibratoires ambulants et nous manifestons parfaitement les réponses de l'univers, qui n'est pas quelque chose là haut qui nous dicte des trucs ou nous envoie des signes, comme je le croyais il y a 13 ans. Non, nous sommes ce miroir, l'autre est ce miroir, tout est ce miroir dans lequel se réfléchissent nos milliers de facettes, nos contradictions, nos dilemmes, nos paradoxes, nos extrêmes. Je suis l'univers et l'univers c'est moi. Je suis énergie et l'énergie c'est moi... comment donc puis-je en manquer?

Se regarder dans le grand miroir de la vie et prendre la responsabilité de ce qui s'y réfléchit, est pour moi prendre conscience de notre place dans cette grande danse énergétique dans laquelle nous twistons, rockons, valsons... quel dommage de rester là, assises masquées sur un banc au bal des autentiques voyageurs.

Et toi? as tu l'impression que je parle chinois? as tu déjà expérimenté l'immersion dans tes mouvements énergétiques profonds? décides tu de rester assise sur le banc à regarder d'autres danser ou décides tu de t'alléger des masques ou armures qui t'allourdissent?

Nous sommes toutes uniques et pourtant totalement liées au tout; dans mon unicité j'ai intégré dans séances de coaching mes initiations diverses, mes voyages avec Maurice, mes rencontres avec des guérisseurs au Brésil et en Inde, mes années en tant que médium dans un groupe de médiums brésiliens,  mes "méthodes" pour reconnaitre et développer l'intuition, mon expérience en tant que thérapeute et mon savoir hérité de ma lignée maternelle. 

Si toi aussi tu décides d'emprunter le chemin de ton unicité en conscience, contacte moi et j'en parle volontiers avec toi. C'est une conversation offerte en réponse à tout ce que j'ai reçu, mais aussi un petit coup de pub car j'ai décidé d'élargir mon rayonnement : la Suisse ET le monde. Me faire connaitre au-delà de mon petit pays central d'Europe est un chemin nouveau que j'emprunte en tant que novice : car plus on est de fous plus on danse et on rit 🙂

à ton Energie et cordialement,
Annette

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *