les « spirituelles »

nous avons le choix de nourrir le positif en nous ou de nourrir le négatif, le plus fort est celui que l'on nourrit le plus. Rish Melki

J'avoue j'ai fauté... je me suis surprise récemment à ressentir un rejet à tous niveaux d'une femme connue dans son domaine comme étant "très spirituelle". Moi, la fille responsable de son expression dans ce monde, constamment en lien avec la marmite bouillante du potentiel créateur de l'Univers, oui je m'agace sans fin lorsque je me trouve en contact avec des individus qui expriment une spiritualité pleine de jugements de valeur, de critiques destructices, médisante ou carrément méchante. Oui, pour moi il y a un Univers, un Dieu, une soupe d'Energie... bref, il y a ce potentiel créateur dans lequel nous pouvons puiser pour manifester l'Abondance qui s'y trouve. De là à personnaliser cette "chose", très peu pour moi; l'Univers, dans ma compréhension, n'est pas un être supérieur qui  me donne ou me prend quoique ce soit... c'est de ma responsabilité de puiser dans le potentiel ou non (oui oui j'ai le choix de manifester ma vie).

Lorsque tu fais partie de celles qui prennent le taureau par les cornes pour servir le monde de manière concrète, créative, totalement alignée avec ton âme baignant dans la soupe universelle,  il se trouve toujours quelqu'un pour venir te faire la leçon. Et ces "quelqu'uns" sont souvent des gens qui se disent spirituels et pourtant tellement plein de jugements ou de violence. Pour peu on se croirait encore à la période de la "chasse aux sorcières".

Alors bon, moi j'ai été à bonne école; entre les grand parents paternels complètement bigots, calvinistes pratiquants où le bien et le mal se cotoyaient à chaque discussion et les grand parents maternels qui étaient athées totalement réfractaires à la religion, j'ai eu la chance de pouvoir m'exercer dès mon plus jeune âge à ma propre spiritualité. Il m'a fallu beaucoup de courage pour me dresser dans ma propre voie et m'exposer au monde environnant critique. En chemin j'ai rencontré des voyageuses, qui tout comme moi vivent en conscience, de manière bienveillante, remplies de compassion et les pieds bien sur terre.

Mais voilà, j'ai ressenti du rejet... j'ai REAGI, j'ai été EN REACTION CONTRE cette femme. J'ai donc tout simplement reproduit en miroir quelque chose qu'elle me projetait, ou euuuuh attends voir ET SI C'ETAIT MOI QUI AVAIT PROJETE UN REJET envers le Xème dogme?

Cette petite causette pour me rappeler que si mon monde intérieur est en paix, il m'est impossible de rejeter qui que ce soit. Si mon monde intérieur est en paix, la paix est aussi autour de moi, peu importe ce qui s'y déroule. Donc, lorsque je réagis, lorsque je ressens le besoin d'être en résistance ou en réaction quelconque envers quelqu'un ou une situation, j'ai la possibilité d'en apprendre encore un peu plus sur moi; ce que "l'extérieur me renvoie" est une de mes multiples facettes non reconnues, maltraitées ou rejetées. En fait, Lucifer lui même a quelque chose de bon en Soi : n'oublions pas que c'est un ange déchu... c'est donc un ange malgré tout au fond de lui. En réagissant CONTRE quoique ce soit, j'alimente tout simplement ce contre quoi je réagis. Pourquoi donc ne pas simplement stimuler l'ange... même si il est très difficile à trouver parfois?

Aujourd'hui avec cette belle neige toute blanche qui tombe à gros flocons, la lumière se fait sur les ombres, la laideur de certaines choses est recouverte... ce n'est pas pour autant qu'elles sont inexistantes. Autant les regarder en face et leur donner une place non?

J'envoie ma gratitude à cette femme spirituelle, à toutes "les spirituelles" rencontrées sur mon chemin, sans elles il m'aurait été difficile de voir ce que je cachait au fond de moi :-). J'aurais certainement continué moi-aussi à la rejeter et manqué d'humilité : en  quoi suis-je plus spirituelle qu'une autre hein? qui suis-je pour croire que ma spiritualité est supérieure à une autre?

Et toi? t'arrive-t-il encore de porter des jugements de valeur sur autrui ou sur certaines situations en les plaçant à l'extérieur de toi? crois tu encore que ce qui se manifeste dans ta vie est le fruit du hasard ou d'un extérieur qui se crée tout seul? as tu tendance à croire que le "positif" dans ta vie c'est toi même qui l'a créé, alors que le "négatif" c'est de la faute des autres? es tu prête à devenir responsable de tes créations de réalité?

Et si nous acceptions de danser et chanter le diable en nous?

A ton jeu d'ombres et de lumières, à tes piles et tes faces, bref à toi la médaille qui porte tout.

Cordialement,
Annette

 

 

Newsletter