une question de bassin

quand le bassin est plein, il déborde. Proverbe anglais

Salut,

me revoici sur le blog après une courte absence estivale. Pour rester en forme et surtout pour maintenir une certaine souplesse avant la reprise de ma formation de yoga, je pratique bien sagement mes postures tous les matins. 

Cet été je suis restée au pays à développer mes affaires tous les matins et à profiter de me reposer les après-midis. J'adooooore me lever très tôt le matin, vers les cinq heures et boire mon thé vert paisiblement avant d'entamer une bonne série de yoga. Vers les sept heures je suis prête à me rendre au bureau où je crée des trucs super sympa jusque vers quatorze heures. Quelques pauses par ci par là me permettent de me sentir en harmonie dans tous les domaines de ma vie. 

Ah oui, dans les rituels du matin il y a aussi le "téléphone d'ajustement" que nous avons pris l'habitude de faire depuis plus de deux ans, mon amie Virginie et moi. Ce sont des moments durant lesquels nous veillons à poser les énergies pour la journée à venir et ce qu'il nous reste à transformer au contact des miroirs de nos existences. 

Depuis mercredi, nous avons décidé de "bosser" sur le premier chakra afin de matérialiser toute l'abondance que nous expérimentons lorsque nous baignons dans l'espace sacré de notre coeur en contact avec notre âme. Nous avons décidé depuis quelques temps de manifester l'abondance à tous niveaux dans notre vie. En ce qui concerne la Santé et l'Amour, je me sens pleine de gratitude d'avoir manifesté cela dans ma vie. Au niveau financier mon carnet marque "peut faire mieux". J'ai de grands projets humanitaires qui dépassent ma propre personne et si je souhaite les voir se matérialiser, il s'agit de passer à la vitesse supérieure. 

J'ai déjà fait la paix avec l'argent. En tant que bonne hollandaise, bien que vivant en Suisse, j'ai eu droit à une sacrée couche de croyances limitatives provenant de la famille restée au pays ainsi que par les expériences de faillite et autres de mes parents, mais c'est bon je suis guérie.

Au pays des rituels qui fonctionnent bien pour moi, j'ai beaucoup d'affinités avec mon yoga matinal. Comme nous avions décidé de "bosser" le premier chakra, je me suis fait une belle série de postures qui travaillent sur les hanches et le bassin. Après avoir appliqué quelques gouttes de mes amies les huiles essentielles de patchouli, de gingembre et d'oranger sauvage à la base de ma colonne vertébrale, j'ai aligné quelques asanas. 

Alors, lorsqu'on travaille sur l'ouverture du bassin en yoga, cela touche le premier chakra, mais aussi le second, siège de la créativité, du lien à la communauté, au clan.... 

Eh bien ma chère lectrice, je t'avoue que cela me mets dans tous mes états. Mes émotions font les montagnes russes depuis mercredi. Je passe par des moments de doute profond, de peurs étranges et d'insécurités de toutes sortes. Je me félicite d'oser rester dans le mouvement houleux de mes énergies qui se frayent un chemin jusqu'à mon chakra racine, sans chercher à le fuir à tous prix. Mais bon, c'est comme un mal de mer, tu sais que tu dois rester sur le navire quelques temps avant d'être soulagée. Pendant ce temps tu as beau chercher à être mieux, les options sont assez limitées: soit tu vomis, soit tu dors. 

Dans ce mouvement je commence à discerner quelque chose que je tiens à partager avec toi ici. Je réalise que tout au fond de moi, au  niveau viscéral,  j'ai un désir immense qui grouille depuis longtemps. Là, tapie au fond de mon bassin large, sommeille une énergie qui rêve de pouvoir enfin se mettre à disposition au service de mon âme en lien avec le monde. Hypnotisée depuis l'enfance et maintenue là dans un instinct de survie par les croyances limitatives d'autrui auxquelles je donne mon accord, cette puissance génératrice d'abondance s'étire doucement. Elle se souvient des cauchemars qu'elle a vécu lorsqu'elle a voulu s'exprimer dans son enthousiasme créateur. Alors voilà, moi tous les matins depuis trois jours, je la rassure, j'observe ses résistances et les peurs qui remontent à la surface. Je veille à ce que mon cerveau analytique accompagne lui aussi le mouvement sans foncer dans les pièges que lui tend mon égo, ce magnifique protecteur pour ma survie. 

Non je ne vais pas mourir gentil Ego, merci de t'en soucier, mais tout va bien. Merci de lâcher les tensions afin que mon psoas, ce muscle profond qui relie mon tronc à mes jambes, puisse lui aussi se reposer un peu. Merci de comprendre que les réflexes de survie sont inutiles là parce que la menace est inexistante. Merci de laisser mon bassin se vider gentillement de toutes ses émotions emmagasinées depuis ma naissance, afin que mon premier chakra puisse libérer son énergie puissante et danser sa ronde avec les esprits quantiques de mon âme. 

Et toi, chère lectrice, quels sont tes rituels quotidiens sur le chemin de la manifestation consciente de ta vie de rêve? qu'implantes tu régulièrement pour changer ce que tu souhaites voir se transformer dès aujourd'hui?

A ta manifestation consciente,
Annette

 

Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *